27 rue de la Mairie - 03240 Deux-Chaises | 04 70 47 12 74 |
Un coin de terre

Un coin de terre

Deux-Chaises se situe administrativement dans la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, au sud de ce bocage bourbonnais qui a donné son nom à notre communauté de communes de rattachement, prenant place au cœur d'un triangle entre les trois « capitales » du département de l'Allier que sont Moulins (Préfecture), Vichy et Montluçon (Sous-Préfectures).

Desservi par plusieurs routes départementales (D945 / D231 / D297 / D22 / D235) le vaste territoire deux-chaisois (4100 ha) est également traversé par la Route Centre Europe Atlantique. Avec un trafic quotidien de 10000 à 15000 véhicules, cet axe routier majeur tant localement qu'à l'échelle européenne, est actuellement aménagé pour devenir une autoroute. Deux haltes simples sont prévues au niveau de Deux-Chaises qui conservera un demi-échangeur (côté Montmarault).

Au départ de Deux-Chaises, avec des conditions normales de trafic routier, il faut environ 3h pour rejoindre Paris, 2h30 pour Lyon, 4h30 pour Toulouse, 6h pour Marseille et 7h pour Nice. Outre ces grandes métropoles françaises, il est possible de se rendre à Clermont-Ferrand en moins d'une heure, à Vichy en 50 minutes, à Montluçon en 45 minutes et à Moulins en moins d'une demi-heure.

La gare ferroviaire la plus proche, située à Moulins, accueille des trains régionaux et nationaux (Intercités / Transport Express Régional) permettant de rejoindre rapidement un grand nombre d'autres gares, entre autres Paris-Bercy et Lyon-Part-Dieu en 2h25. La gare de Moulins est aussi un arrêt des autocars départementaux, circulant sur 9 lignes.

L'aéroport de Clermont-Ferrand-Auvergne, situé dans la commune d'Aulnat, propose des vols directs réguliers et saisonniers vers de nombreuses destinations françaises et étrangères.

Grâce à ces multiples moyens de communication, la commune de Deux-Chaises dispose d'une situation géographique privilégiée, susceptible de favoriser son essor économique et démographique, à une époque où les conditions de vie urbaine se compliquent et perdent de leur attractivité.

Animaux
Animaux
Animaux
Animaux
Animaux
Animaux
Animaux
Animaux
Animaux
Animaux

Au dernier recensement, la population comptait 396 habitants, ce qui représente une densité avoisinant 10 habitants au kilomètre carré.

Nationalités et origines géographiques diverses contribuent à valoriser un territoire où les Deuxchaisois de vieille date côtoient ceux venus d'autres régions de métropole, d'outre-mer ou de pays voisins.
A l'image des communes rurales françaises, Deux-Chaises se caractérise par une décroissance démographique, semblant quand même s'atténuer depuis une vingtaine d'années.
Il en résulte une certaine raréfaction des commerces et des activités artisanales qui, naguère, prospéraient dans le bourg et ses abords (cafés, épiceries, boucherie, boulangerie, atelier de tailleur, salon de coiffure, forge, maréchalerie, briqueterie...) mais ce phénomène n'a rien d'inéluctable.

D'ailleurs, plusieurs entreprises restent solidement implantées :

- deux garages automobiles (réparation /ventes de véhicules d'occasion)
- une station-services
- un atelier de constructions métalliques
- un restaurant routier
- une entreprise de dépannage informatique
- un artisan parqueteur

Pas moins de 20 exploitations agricoles demeurent quant à elles bien présentes sur le territoire et diversifient leurs élevages avicoles, bovins, équins et ovins, de façon parfois insolite en pays deuxchaisois : lamas, alpagas, bovins de race aubrac rompant avec la tradition locale charolaise. Portés par des producteurs locaux, différents projets sont en gestation, liés à l'agro-tourisme et aux perspectives économiques ouvertes par la proximité de la future autoroute.

La présence d'une école et d'une agence postale avec dépôt de pain contribue à maintenir l'animation du village.

Avec ses terrains viabilisés, disponibles à la vente, le lotissement communal « Le Chemin des Ecoliers » offre d'intéressantes possibilités d'accueil.

Autant de signes encourageants et prometteurs d'un regain de dynamisme pour les années à venir !

Outre le fait qu'elle se distingue par la qualité de ces diverses filières d'élevage, la commune bénéficie d'un riche patrimoine naturel.
Son territoire est traversé par un petit cours d'eau: le Venant, affluent de la Bouble et donc sous-affluent de la Loire, par la Sioule puis par l'Allier.
Le nom de certains lieux-dits comme Froidefond atteste la présence ancienne de sources. C'est le cas aussi de la fontaine Saint Denis située dans le bois des Tilloux.
Mares, étangs, bois et bosquets abritent une flore et une faune typiques du Bocage Bourbonnais mais ce sont bien les haies qui donnent au paysage deux-chaisois son identité.
Nommées « traces » ou « bouchures » dans le parler local, ces haies sont une importante source de biodiversité végétale et animale et, en zone de culture, elles permettent aussi de lutter contre l'érosion des sols. Elles ont, par ailleurs, un rôle non négligeable de brise-vent et embellissent grandement le cadre de vie.

Pour retrouver l'originalité et la beauté de notre bocage, l'ouvrage de Franck Pizon :

« De nature bourbonnaise », accompagné d'un DVD, pourra être profitablement consulté.

Portant le même titre, son film documentaire « humanimalier », sorti en octobre 2020, constitue un témoignage fort sur ce précieux patrimoine naturel que les Deux-chaisois s'attachent eux-aussi à préserver.


Atlas de la Biodiversité